ENQUETE – OP IRL

Depuis fin janvier, des centaines de manifestations ont lieu partout en Europe. En France, même si le mouvement semble s’essouffler, des volontaires continuent le combat en tentant d’informer un maximum de monde sur les nouveaux dangers, et notamment ACTA.

Suite à l’appel initial d’Anonymous pour lutter contre ACTA (cf. Vox #1) en Europe, des milliers de personnes ont défilé dans la rue.

Le succès de ces rassemblements ? Le retrait ou la refonte de certains articles du traité et la suspension du vote de certains pays comme l’Allemagne. À l’heure où nous écrivons, les commissions européennes sont en charge de donner un avis avant le vote du Parlement et se sont prononcées défavorablement sur Acta.

Nous avons décidé de suivre quelques mouvements et opérations IRL (In Real Life = dans la vie réelle) dont les résultats, parfois mitigés, permettent tout de même de faire passer un message.

Et la tâche s’avère difficile. Voici quelques commentaires de passants sur les protestataires qu’ils croisent, dubitatifs :

 « Les journaux n’en parlent pas, ce n’est pas vrai ! »

 « Ça ne sert à rien, si c’est un traité européen, 27 pays doivent le signer et ce n’est pas 50 ou 100 personnes qui vont changer ça ! »

 « Je suis en train de travailler ! Il y a vraiment des sujets plus importants que cela ! ».

ANONYMACT

Constatant l’urgence d’organiser le mouvement dans la rue pour la lutte contre le traité ACTA, un groupe d’anons a créé #Anonymact.

Sorte de lien entre Anonymous et le monde de la rue, leur objectif a été d’organiser la manifestation en mars sur Paris mais aussi de donner les outils en région pour organiser le mouvement.

L’opération du 10 mars dernier a regroupé environ 300 personnes sur la Place Beaubourg à Paris. Les organisateurs n’ont pas renouvelé par choix l’événement, mais sont prêts, au gré de l’actualité, à relancer la « machine » Anonymact pour de nouvelles opérations.

Au-delà du rassemblement anon du samedi 10 mars à Beaubourg, d’autres organisations telles que le Parti Pirate ont relayé le mouvement et ont renforcé les rangs d’Anonymous pour dénoncer les ambitions liberticides d’ACTA.

Dans le plus pur esprit Anonymous, d’autres ont pris le relais ! Anons ou simples citoyens, ils organisent les manifestations régulièrement, partout en France.

OP EN RÉGION – NICE 28 AVRIL 2012

Nous avons couvert la manifestation du 28 avril à Nice qui a pour particularité, cette fois-ci, d’avoir été déclarée en Préfecture.

Depuis le 27 janvier, les regroupements ont lieu à un rythme régulier tous les quinze jours.

Initialement réalisée par les anons locaux, l’organisation a depuis été reprise par de simples contestataires qui ont souhaité déclarer ces événements. Pourquoi déclarer ? Selon eux, pour être sûrs que la manifestation ait lieu sans heurt avec les forces de l’ordre afin de permettre aux anons de poursuivre leurs manifestations.

Il est vrai que depuis fin janvier, les manifestants ont été malmenés par les forces de l’ordre : marche forcée sous escorte avec compagnie de CRS à l’arrivée, manifestants suivis, contrôlés, insultés… La seule solution, lourde de conséquences pour les anons : déclarer l’événement, donc tomber le masque devant les autorités…

Le 28 avril, la marche a eu lieu, encadrée par la Police, dans la bonne humeur et suivie avec intérêt : les passants sont très intrigués par la présence policière et s’arrêtent pour regarder, permettant de distribuer les 2000 tracts imprimés pour l’occasion. En moins d’une heure, tout est distribué !

Les médias, alertés pour l’occasion, sont présents et permettent aux organisateurs de délivrer le message sur ACTA, INDECT et autres projets liberticides. Une équipe de télévision de la chaîne parlementaire européenne a fait le déplacement pour un reportage sur ACTA qui sera diffusé en quatorze langues à tous les parlementaires.

Qui sont les manifestants ? Ce sont de simples citoyens, jeunes, vieux, hommes, femmes, étudiants, actifs, chômeurs… Toutes les catégories sont représentées avec pour seul objectif : défendre la liberté d’expression.

Bien qu’ils portent tous le masque de Guy Fawkes, aucun n’est réellement anon, au sens où les médias traditionnels l’entendent habituellement ! C’est avant tout pour eux un symbole de ralliement.

Une manifestante nous confie :

« Tout le monde peut être un Anonymous, ils ne sont pas que des hackers ou surdoués en informatique, nous aussi, en tant que citoyen masqué, pendant cette manifestation, sommes des Anonymous ! Nous alertons l’opinion, informons sur la réalité. Transmettre le message est le plus important ! ».

OP PROJECTION

Les niçois ont été les premiers à initier une nouvelle forme d’opération : « l’Op Projection ». Cela consiste à investir un lieu et diffuser des vidéos.

Sur IRC, les anons de Nice ont eu l’idée de se coordonner pour organiser des projections en marge des manifestations pour diffuser des vidéos sur ACTA mais aussi sur Anonymous.

Ils ont mis sur pied ces opérations à l’organisation quasi-militaire où tout est réfléchi. L’opération a été minutieusement préparée : repérage des lieux, présence des forces de l’ordre, emplacement de la prise de courant indispensable, choix de la playlist, check-list du matériel, répartition des tâches de chacun pour le jour J.

L’objectif est d’informer Madame Michu : Anonymous n’est pas une bande d’adolescents qui pirate des sites pour le plaisir.

21h ! Tout commence, tout le monde se déploie : on installe le matériel, on place un drap blanc pour la projection, la diffusion commence !

Les vidéos interpellent, on s’arrête. L’événement est expliqué aux passants. Des jeunes s’installent et mangent sur place leur pizza ! Des Anons montent sur les marches de la place et restent là en silence. Par deux fois, la projection s’arrête d’elle-même sous les applaudissements des nombreux passants présents.

Seule ombre au tableau, la troisième opération a été stoppée par les forces de l’ordre huées par les spectateurs. Cinq personnes ont été contrôlées.

Vidéos des projections de Nice : Projection 25.02.12 & 10.03.12 PART1 / Projection 25.02.12 & 10.03.12 PART2

Vidéo projection Gard : Projection Anons Gard

Depuis, le groupe s’est dispersé pour continuer une action différente, chacun de son côté, dans d’autres groupes mais les objectifs ont été atteints :

  • Informer sur les actions d’Anonymous et les nouvelles menaces
  • Transmettre l’envie de reproduire l’événement

Cette opération a été reproduite à Lyon et Nîmes, selon le même procédé ; et désormais à Nice par des non-anons de manière déclarée pour les op projection !

28 avril 20h30, Palais de Justice de Nice : une petite dizaine de personnes s’affaire : on accroche un drap, on colle des affiches sur les grilles, on installe le matériel électrique et informatique…

Les organisateurs nous expliquent qu’ils ont reproduit l’opération précédente des anons niçois sur le thème unique d’ACTA.

La projection commence sous les regards stoïques des passants face à des vidéos humoristiques qui n’expliquent pas la présence de ces individus masqués sur la place. Mais d’un coup, Mr Mondialisation est lancé, la place se fige dans le temps : les piétons s’arrêtent, envahis par le message, la voix hérisse les poils, la musique prend aux tripes. Puis la place se vide à nouveau sur des sketchs et musiques peu compréhensibles pour les non-initiés. On s’arrête sur les quelques vidéos Anonymous mais personne n’explique à ceux qui s’arrêtent l’objectif de cette opération. Les passants continuent donc leur chemin sans comprendre… Et c’est bien dommage !   

REVOLUTION 2.0 / OCCUPY

 

#GlobalRevolution, dans sa version française, #revolution2.0 est une opération Anonymous dont le but est de réfléchir à un ordre mondial nouveau. Ses membres se sont rapprochés d’Occupy dans l’objectif commun d’appeler les citoyens du monde à manifester ensemble :

 

Nous sommes Anonymous

Nous sommes les 99 %

Nous sommes les indignés

 

Rendez-vous a été donné le 21 avril dernier, dans toutes les grandes villes, à la veille du premier tour des présidentielles afin d’alerter, entre autres, les candidats sur les

« sans noms », ceux qui ne disent jamais rien, ceux qui se taisent et qui, pour une fois, sortent pour dire : Ça suffit ! On en a marre ! Nous ne sommes pas des vaches à lait ni des moutons !

Le monde est en marche vers une révolution. La France participera à ce changement, même en l’absence de médiatisation.

Révolution 2.0 devrait préfigurer un nouvel ordre mondial, une révolution de tous les peuples face à l’oppression de l’ordre établi d’une poignée de gouvernants. 

Malgré une date difficile pour organiser une manifestation, les rassemblements ont eu lieu dans de nombreuses grandes villes ; à Paris, certains anons avaient appelé à la prudence par crainte d’infiltrations par des membres de partis extrémistes ou sectes.

Certains se sont étonnés d’un tel rapprochement entre une organisation type Occupy « à bout de souffle » en France et un mouvement comme Anonymous.

Certains parleront d’ambiguïté et de non-sens mais l’objectif premier n’est-il pas le même pour ces deux mouvements : la liberté de tous les peuples ?

 

ÀParis, l’ambiance de départ est décontractée, on chante, on danse.

La marche commence sous haute surveillance mais rien ne peut arrêter cette marée humaine. La marche arrive place des Droits de l’Homme dans la joie et la bonne humeur.

Àla fin, on veut partir mais la police encercle le défilé. Tout le monde doit attendre, parqué, il est annoncé qu’ils devront rester là jusque 23h30 environ, certains veulent partir, aucune loi n’empêchant de circuler librement, ils sont repoussés, violemment parfois.

Les forces de l’ordre encerclent les manifestants et les repoussent patiemment au cœur de la Place des Droits de l’Homme.

La prise d’otages continue, pendant des heures à crier leur volonté de sortir, à hurler leur liberté de circuler, les manifestants tentent de sortir par la force mais impossible ; la séquestration est pour tous, manifestants ou journalistes.

Toutes les 30 minutes, 10 personnes peuvent sortir après un relevé d’identité puis sont escortées jusqu’au métro. Certains, mieux équipés avaient pris leur toile de tente, sage précaution dans de telles circonstances…

L’humour restera présent mais les libertés bafouées font peur et ne laissent rien présager de bon. Une telle réaction de la Police, garante de l’ordre public, fait craindre un comportement  digne de la milice dans les prochaines années…

A minuit, après quatre heures de séquestration, les manifestants peuvent enfin rentrer chez eux.

OP MASK

Anonymous reste dans l’imaginaire collectif un mouvement de hackers de quelque centaines de personnes retranchées dans leur cave piratant des cartes bleues ou defaçant des sites internet.

 Mais Anonymous est bien plus que ça !

L’objectif est de montrer au grand public qu’Anonymous est présent partout et en tout lieu, que le mouvement existe hors d’internet, bref qu’Anonymous est réellement légion et que derrière les masques se trouvent des personnes prêtent à agir contre les lois liberticides. Ce masque de Guy Fawkes est aux yeux du public le symbole d’Anonymous. Si le masque apparait dans les rues, les gens sauront qu’Anonymous est là, que le mouvement est prêt à se répandre. Mais ils ne peuvent porter le masque en permanence, et il serait même risqué que trop d’individus s’affichent comme anons sans protéger leur identité. Il faut donc que le masque apparaisse sur la voie publique sans pour autant qu’un individu déterminé soit associé à celui-ci. 

 Quelle meilleure idée alors que de faire porter le masque aux statues et gargouilles ? En effet, celles-ci sont légions dans nos villes et villages, et se prêtent parfaitement au port du masque. 

L’Opmask a vu le jour à Toulouse le 1er mai dernier. Au petit matin, les Toulousains ont pu voir de nombreuses statues de leurs villes (exceptés les monuments aux morts) recouvertes du masque de Guy Fawkes. Dans la nuit, un petit groupe a procédé au masquage des principales statues de la ville, tout en les respectant, l’objectif étant de montrer la présence d’Anonymous, pas de dégrader.

 

Ces opérations ont toutes pour point commun de partir de la réunion sur IRC de quelques-uns qui s’organisent et avec leurs moyens, tentent de mobiliser et d’informer le citoyen« lambda ».

 

Cette tâche s’avère hélas bien difficile, aucun média « généraliste » n’ayant à ce jour relaté, aucune information fiable concernant le mouvement Anonymous, quand ils en parlent !

 

Ce mouvement, trop souvent méconnu du grand public, ne permet que deux réactions : la peur ou l’engouement !

Il semble que les médias traditionnels aient choisi la peur en ignorant volontairement le mouvement…

 

Une réflexion au sujet de « ENQUETE – OP IRL »

  1. Ping : Joyeux Anniversaire VoX ! |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s