LES TR

Les exercices pratiques ne sont pas en reste, avec les TR1 améliorant la capacité de communication. Leur gain est quasi immédiat, car les TR sont applicables en face à face avec autrui. Par exemple, vous n’avez plus peur de regarder votre grand méchant patron dans les yeux, car vous vous entrainez à cet exercice durant des heures.

 

 

Les TR exposent vos faiblesses à la vue de tous, vous vous sentez souvent humilié. Les pleurs y sont d’ailleurs fréquents. L’angoisse, le stress vous submergeront. La répétition continuelle vous met dans un état malsain :

Zombification ! Vous apprenez à refréner toute émotion et devenir un zombie. Le pire est que cet état pourra être vécu comme positif par l’adepte, car il lui permettra un subterfuge de contrôle. 

Cette zombification servira grandement la scientologie : vous accepterez ainsi n’importe quel ordre. Voilà le véritable « gain » de ces TR, vous transformer en robot obéissant au doigt et l’œil scientologue.

Exemples de TR

 

Deux personnes en face à face, assises et immobiles se regardent. ll s’agit de pouvoir confronter une personne sans s’esquiver ou s’échapper. Une autre modalité de ce TR est que le coach  fasse tout pour déstabiliser l’étudiant. Si une attitude du coach s’avère déstabilisatrice (comme une grimace qui provoque le rire), le coach la répétera jusqu’à ce que l’étudiant ne manifeste plus de réaction.

 

L’étudiant lit à haute voix des phrases sans suite de « Alice au Pays des Merveilles », et les envoie à l’autre étudiant. Il s’agit à la fois de se rendre compte qu’on ne communique pas bien (on bégaye, on avale des mots) et de se corriger pour bien formuler et envoyer la phrase avec attention et intention. L’autre accuse réception « bien compris ».

 

 

L’étudiant répète au coach la question « Est-ce que les poissons nagent ? » ou « Est-ce que les oiseaux volent ? ». L’autre accuse réception ou selon une autre modalité du TR, s’énerve, oppose ses objections. Il s’agit pour l’étudiant de répéter ces questions malgré l’antagonisme de l’autre, de rester calme et de persister dans l’exercice malgré les interruptions et la virulence de l’interlocuteur.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s