Préjugés et idées reçues

Préjugés et idées reçues sur Anonymous

Les Anonymous sont de dangereux anarchistes

Avec cette affirmation jetée sans réflexion, on pose ici un problème de sémantique : l’anarchie, pour la majorité des individus, consiste en des opérations de terreur, de chaos, de désordre sans aucune volonté de construction.

« Anarchie » vient du Grec ancien et signifie « sans chef » (anarkhia ; an/ arkhos = sans/chef) en ce sens et uniquement en ce sens, Anonymous est anarchiste. Toutefois, Anonymous est a-politique et n’est qu’une idée de la liberté. Il existe au sein d’Anonymous des hommes et des femmes de tout bord politique.

Les Anonymous veulent faire peur aux citoyens

Les Anonymous défendent les citoyens. Il suffit de se renseigner sur les opérations en cours pour en faire le constat :

– L’opération anti-ACTA d’Anonymous consiste à informer la population, en dénonçant et en prévenant des dangers que représente ce traité s’attaquant à l’Internet que nous utilisons tous. Mission ô  combien essentielle, car les médias traditionnels n’en parlent pas. Pour en savoir plus, vous trouverez dans ce magazine (en page 20) un article dédié à ACTA.

– Des opérations Anonymous visent à soutenir les Grecs suite à un plan de rigueur sans précédent portant atteinte à leur mode de vie et voté par un gouvernement non élu démocratique-ment.

Et n’oublions pas les autres opérations présentes et passées : le combat contre la scientologie, l’aide aux révolutions arabes, le démantèlement de réseaux pédophiles… Jamais Anonymous ne s’at-taquera aux citoyens, bien au contraire : Anonymous assure la défense et la sauvegarde de leurs droits.

Les Anonymous sont des pirates

Cette affirmation découle d’un amalgame entre le mot hacker et pirate. Le hacker n’est, au fond, qu’un bidouilleur dont la philosophie de vie pourrait être celle d’Anonymous (voir les liens en fin d’article). Le pirate, lui, est défini par le sens commun comme celui qui téléchar-ge des fichiers pour son propre plaisir sans jamais payer. Dire qu’Anonymous n’est qu’une bande de pirates est tota-lement faux : ces DoS (attaque par dénis de service) engagés d’hacktivistes sont des manifestations fondées sur des idées plus larges que celles de l’utilisateur lambda qui se contente de pomper un film gratuitement. Et évidemment, les nombreuses autres actions d’Anonymous pour la défense de la liberté sont am-plement suffisantes pour comprendre qu’il ne s’agit pas là uniquement de rem-plir son pc de fichiers gratuits.

La définition du pirate est, hors du sens commun, légèrement plus complexe. Par exemple, de nombreux partis pirates ont obtenu des sièges dans des assemblées étrangères, la politique du pirate ne s’en tenant pas seulement au téléchargement gratuit. Mais il semble que l’affirmation s’en tient vulgairement au sens commun, donc nous nous en tenons également là.

 Les Anonymous sont des voleurs, des délinquants

Cette opinion est basée sur une mécon-naissance des actions d’Anonymous. Les DoS bloquant les sites visés par Ano-nymous ne sont pas dégradés, ils sont justes bloqués pour quelques heures. Cette manœuvre, bien qu’elle soit punie par la loi, ressemble à un sitting : de nombreux manifestants se pressent de-vant un lieu particulier et, par là même, en bloquent l’accès. Les sitting réels sont aujourd’hui plus ou moins tolérés et les manifestants sont pacifiques, ils ne pil-lent pas, ils ne dégradent pas. De plus, une grande majorité d’Anonymous ne DoS pas, s’en tenant à des actions tout à fait légales. Anonymous ne peut donc pas être assimilé à une bande de vo-leurs.

La presse emploie également le terme  

« Robin des Bois du web », expression qui, bien que  flatteuse, sous-entend le vol, ce qui n’est pas le cas. Certains répliqueront que des données sensibles ont été exposées au public (Vivendi, par exemple) après des defaçages* et qu’il y a donc eu vol. Mais là encore, cela ne répond pas à la définition commune du vol. Le vol suppose qu’il y ait  nuisance, perte et intérêt personnel. Or les fichiers ne sont pas perdus, ils sont juste partagés afin de révéler par exemple, les mensonges d’une entreprise.

Les Anonymous sont des mercenaires à votre disposition

Fréquemment sur IRC ou d’autres supports Internet de communication, cer-tains individus viennent quêter Anonymous pour leurs besoins personnels : ils souhaitent détruire les serveurs de leur école, pirater leur université, voulant que leur bourse arrive plus vite,  ou encore trafiquer le compte Facebook de leur petite sœur… Anonymous ne répondra jamais à ces requêtes, car, en plus d’être particulièrement illégales, elles ne concernent que les individus qui les proposent et non pas l’ensemble des Anons*. Les actions menées par Anonymous sont votées sur un principe d’égali-té et de transparence et concernent généralement la défense de la liberté d’expression, l’aide à d’autres pays qui voient leurs libertés réduites, la lutte contre les lois liberticides, le combat contre les sectes, etc…. Bref, il s’agit de défendre des causes parfois mondiales et non pas assouvir les vengeances person-nelles insensées, injustifiées et dange-reuses. Il s’agit de servir l’intérêt général.

 

Les Anonymous ne font que des actions en ligne

 Encore une fois, c’est un préjugé :

– De nombreuses manifestations « IRL » prouvent le contraire.

– L’opération BlackMarch consistant à boycotter l’achat et le téléchargement de tous produits culturels (musiques, films, livres, magazines, jeux vidéo…) au mois de mars, mois de bilan pour les industries culturelles.

– « Black Fax » consiste à faxer des feuilles noires à la cible, ce qui aboutit à la longue au plantage des télécopieurs. Cela a notamment été réalisé sur les services gouvernementaux Lybiens du-rant la répression de Kadhafi.

 

Les Anonymous ne sont que des adolescents en crise

Bien entendu fausse, cette déclaration peut être rejetée par de nombreux

« vieux » Anons. L’idéal est de faire un tour sur l’IRC et d’en jauger la maturité : si quelques kikoolols* s’y perdent parfois, ils sont une minorité. Mais cette affirmation soulève un autre problème : l’adolescence et la jeunesse sont perçues par beaucoup comme indignes d’être écoutées sous prétexte qu’elles sont atteintes d’une maladie qu’on nomme crise. Toute crise humaine est justifiable et prend ses sources dans le réel, ce n’est pas une folie qui se fixerait sur ces individus telle une grippe à étouffer sous l’absorption de médicaments. La jeunesse, bien qu’ elle n’ait pas de rides, de cicatrices, n’en a pas moins un cerveau, des yeux, des oreilles. Pire que ça, certains jeunes sont encore plus sensibles aux réalités, ceux-ci n’étant pas accaparés par un travail éreintant ou déjà touchés par cette autre maladie que l’on nomme résignation, bien courante chez les « vieux ».

 

Les Anonymous font tous des DoS

Le DoS est généralement cité comme l’arme principale des Anons, or nombreux sont les anonymes qui se refusent à utiliser ce « laser » ou « canon » illégal.

De nombreuses autres armes sont utilisées ou ont été utilisées par Anonymous : les manifestations, black fax, livraisons massives de pizza, canulars téléphoniques, boycott, l’aide apportée pour contourner la censure et protéger sa vie privée, le partage de l’information (notamment celle qui n’est pas relayée par les médias)…

Les Anonymous sont fâchés, car ils ne peuvent plus télécharger avec Megaupload

Un tour sur Wikipédia (voir dans « pour en savoir plus » à la fin de ce dossier) vous suffira à comprendre qu’Anonymous n’est pas né avec l’affaire Megaupload, mais plutôt avec les combats contre la scientologie, l’aide aux révolutions arabes, la lutte contre les lois liberticides (ACTA, SOPA, PIPA, HADOPI…), etc… Megaupload, est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase dans un contexte de lois anti-Internet, d’où la présence massive d’Anonymous durant cette période ainsi que l’apparition de ceux-ci dans les médias traditionnels.

Anonymous est une organisation secrète

Petit fantasme de la presse à sensation, cette allégation serait un bon pitch pour un film, mais ce n’est pas la réalité. Premièrement, Anonymous n’est pas une organisation : ils n’ont pas de chefs ou de hiérarchie. Ils savent s’organiser pour des actions précises, mais toutes les décisions sont prises à l’aide de votes. Deuxièmement, Anonymous n’est pas «secret» : masqué ne veut pas forcément dire caché. Ils agissent dans l’anonymat pour leur sécurité individuelle, mais tout le reste est d’une totale transparence. De plus, tout le monde peut devenir Anonymous. Pour cela rien de plus simple, croire en la liberté de penser et de s’exprimer de tous les peuples, se battre pour maintenir cette liberté dans les pays démocratiques, ou se battre pour la restaurer dans les régimes tyranniques. Si vous voulez vous adresser à  Anonymous, cherchez-les, vous les trouverez.

L’anonymat d’Anonymous est contraire aux principes démocratiques

« Les Anonymous ne respectent pas les principes démocratiques, et ce sont des lâches », c’est un type de discours que l’on peut rencontrer au hasard d’une lecture ou d’une écoute dans les médias. Anonymous croit en la démocratie et se bat pour elle. Encore une fois, l’anonymat leur permet d’agir avec plus de force. Gardons à l’esprit que dans nos sociétés libres (comme la France) certaines pressions sociales dissuadent les individus à s’exprimer. Combien de salariés, par exemple, refusent d’afficher leur opinion dans leurs entreprises de peur d’affronter leur patron ou de subir des pressions dans leur vie quotidienne ? Subir à découvert ou agir masqué, telle est la question. L’anonymat est leur réponse, plus particulièrement dans la sphère Internet où les catégories sphères privées/sphères publiques ne sont pas applicables. Peut-être qu’un jour, dans une société plus tolérante, ils pourront tomber les masques, mais ce jour n’est pas encore arrivé.

 

Les Anonymous sont tous des hackers, des génies de l’informatique

Si l’esprit hacker est bien présent et vivant dans les rangs d’Anonymous, ce n’est pas pour autant que tous les Anonymous ont des connaissances poussées en informatique qu’on suppose des hackers. Le minimum requis est de savoir se débrouiller pour chercher une information sur Internet, être patient et téméraire dans le suivi des tutoriaux pour ainsi rejoindre l’IRC en toute sécurité. Curiosité, enthousiasme, envie d’apprendre par soi-même sont des qualités souvent partagées, mais nous ne pouvons pas généraliser la population présente au sein d’Anonymous, tant elle est diverse d’âges, de professions, de compétences…

Les Anonymous ne sont pas assez sérieux

Débat entre les Anonymous de longue date, il fait référence au lieu premier des Anonymous, 4chan (voir historique dans les pages précédentes). Les blagues potaches y sont légions, de nombreux mèmes* y ont vu naissance. Les farces y sont grinçantes et à l’instar des DoS, on y retrouve parfois la même procédure de trolling* : on prend une cible, on la bombarde d’attention, on la met sous les flashs d’Internet, on la harcèle, on la ridiculise (Rebecca Blacks avec son fameux « Friday » dont la vidéo est à présent l’une des plus détestées du web). La blague est grinçante, à la fois dénonçant la médiocrité de ces inconscients qui osent s’afficher malgré leur absence de talent et juste vulgaire à la manière d’adolescents se moquant de plus « faible » que soi. Ce qui explique largement pourquoi une partie d’Anonymous abandonne cet humour.

Ce Lulz* est également revendiqué par une partie d’Anonymous se plaignant que ce vol d’oiseaux migrateurs qu’est Anonymous ait pris une hauteur sérieuse, froide, sans humour.  N’oublions pas que le Lulz, bien employé peut agir comme une arme à la manière des DoS : lors du Projet Chanology, les canulars téléphoniques consistaient à harceler l’Église de scientologie avec des messages diffusant en boucle la chanson « Never gonna give you up », mème de 4chan.

2 réflexions au sujet de « Préjugés et idées reçues »

  1. Bonjour,
    comment contacter les anonymous soit pour les rejoindre ou partager leurs luttes car au Congo Brazzaville, une famille pille impunément le pays et toutes les ressources sont devenues leurs propriétés. des procédures sont encore dont celle dite des biens mal acquis mais il peut etre utile de trouver tous les comptes dont disposent les Sassou et Nguesso ainsi que tous les ministres et autres chefs militaires et policiers, de publier tous leurs biens, de les bloquer tous les comptes bancaires d’autant plus que le patriarche compte se représenter en 2016 envers et contre la constitution qui interdit plus de 2 mandats consécutif et limite l’age à 70 ans pour etre candidat.
    Le peuple croupi dans la misère dans un pays d’à peine 4,5 millions avec plein de richesses: pas d’eau, pas d’électricité, pas d’hôpitaux si ce ne sont des mouroirs, des salaires de misères quand un ministre lambda gagne plus q’un ministre français, un système éducatif à l’abandon (des écoles pourries de pourries…pas de bourses ni de couverture de santé pour les étudiants…, une corruption monstre et la liste est longue…

    cdt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s