EVALUATION DU TEST

Quel que soit le type de rencontre avec la scientologie, le moment de l’analyse du questionnaire se présentera. L’accueil pré-entretien y est très chaleureux, tout est fait pour que vous soyez à votre aise, confiant. Concernant l’entretien lui-même, c’est une autre paire de manches. Quelles que soient vos réponses, quelle que soit votre personnalité, votre état mental, vous pouvez être certain d’avoir raté le test. « Tout ce qui est en dessous de la ligne est négatif » la totalité ou presque de votre test se situe en dessous de cette ligne. C’est une catastrophe. Vous avez une multitude de problèmes et aucun point véritablement positif. L’évaluateur de test reprend point par point vos incapacités, vos échecs, vos soucis, vos tracas. Vous êtes faible, vous avez des difficultés sociales, vous ne savez pas communiquer, vous n’êtes pas heureux, vous n’êtes pas actif, vous êtes déprimé. Que ces conclusions soient vraies ou non, il est vrai que vous êtes à présent déprimé : l’entretien peut durer une heure. Une heure de descente dans les pires affres de votre être, car malgré les défauts/manipulations du test, il n’en reste pas moins un test de personnalité qui fournit de vraies infos sur vous. Si ce n’est pas le cas, il sera facile pour le scientologue de trouver votre « ruine » :  les critiques, les pathétiques constats que fait alors le scientologue, peuvent toucher le vrai, et c’est là qu’est le drame.

Touché dans votre intimité, brisé, c’est maintenant qu’intervient celui qu’on appellera le « bon flic », le conseiller. À l’inverse de son collègue, lui verra en vous le potentiel, la capacité à aller au- delà de toutes ces lignes sur ce graphique. Et c’est simple ! Il suffit simplement de s’instruire sur quelques procédés scientifiques, les appliquer et en faire une philosophie de vie pour se prémunir des difficultés. Tout commence par un livre de Ron Hubbard, la Dianétique1. On peut également vous proposer de prendre part aux conférences comme décrites plus haut.

Parfois, la rencontre avec la scientologie est différente : réponse à une offre d’emploi, parents scientologues, vécu dans la sphère scientologique depuis un tout jeune âge, appel à une de leurs associations… Le cheminement qui en découlera sera également différent : bien que les exercices et auditions se ressemblent en tous points, il ne s’agit pas du même vécu. Il peut être bien pire.

 

Amorçage d’un état d’esprit positif vis-à-vis de la scientologie : il s’agit, dans l’accueil téléphonique comme en face à face, que l’individu ait confiance en ces « experts », d’y aller ouvert, à l’écoute, sans méfiance et si possible sans esprit critique. Si on cumule cet accueil avec des conférences supplémentaires, l’enthousiasme est bien réel, trépigne à l’idée d’en savoir plus !

 

L’ouverture créée, l’attente de réponses de l’individu curieux, le fait que l’autre soit garant des résultats et donc supérieur à l’individu, le fait de toucher à des points réels et intimes, la durée de l’entretien, l’annonce de ces résultats catastrophiques, la description de tous les défauts de l’individu, amorce le second état d’esprit : un mélange de déprime, de mésestime de soi, de honte, etc. Tout ça dans une atmosphère glaciale, face à un scientologue qui ne voit que l’amas considérable de vos défauts, ceux-ci étant bien évidemment exagérés au possible. Le scientologue met à jour ce qu’il appelle votre « ruine », qui sera accompagnée d’une déprime violente à la hauteur de l’enthousiasme l’ayant précédé.

 

Le sauveur : il débarque, avec sa sympathie et ses solutions. Épuisé, déprimé l’individu ne peut qu’être content qu’on le libère du terrible entretien et qu’on le ramène au merveilleux de la secte. C’est la technique classique du bon flic/mauvais flic. Pour prendre une autre métaphore, c’est comme si vous n’aviez pas mangé durant des jours et qu’on vous apportait une belle assiette bien présentée d’un steak finement cuit très appétissant. Seulement voilà, ce steak est une reconstitution de tripes avariées, de chat aromatisé au sang de serpent et d’asticots à peine morts. L’intoxication commence.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s