Communiqué Anonymous Francophone Migration serveur IRC prooops #main.fr

« Souvenez-vous… LulzSec, Wikileaks et les actions menées par Anonymous pour le bien commun … Ces mouvements ont eu un impact fort sur le cours des évènements : dans un monde où l’information est prédominante et source de pouvoir (ou de privation de pouvoir), les documents révélés par les leaks renversent la donne, exposant à tous ce qui est illégitement caché à la population.

Aujourd’hui, un certain nombre d’anons francophones migre vers de nouveaux horizons, plus appropriés à la visée de son action. Mêmes combats, mêmes opérations seront présentes sur l’irc.prooops.eu.

Proops vise une plus grande ouverture, et propose un fonctionnement inédit :

– Une organisation des chans de type #main.xx, basée sur la langue et non sur le territoire des membres du collectif, car le monde est notre seule vraie nation.

– Des opérations en cours mutualisant les compétences dans l’optique d’une plus grande cohérence avec la raison d’être du collectif. Car c’est en la liberté d’expression et au respect des individus que nous croyons.

Nous sommes Anonymous,
Nous sommes Légion,
Nous ne pardonnons pas
Nous n’oublions pas
Comptez sur nous !

NB : Dans un souci de préservation de l’anonymat des utilisateurs, prooops propose un accès immédiat aux serveurs via l’adresse TOR oh6ev55uo4cmgh4w.onion/6697 SSL. »

Et voici différents tutos pour les rejoindre :

Publicités

#IDP13 #OpBigBrother 23 février 2013 > Manifestations et defaces !

Comme à notre habitude petite revue photographique internationale des manifestations dans le cadre d’OpBigBrother pour #IDP13 ( si vous souhaitez plus d’infos rendez vous à cette adresse ) ; la liste est non exhaustive pour l’instant :

Lire la suite

Anonymous #OpBigBrother 23/02/2013 #IDP13 Journée Mondiale pour la vie privée

Communiqué :

La société actuelle, prise entre crise économique et surconsommation, se laisse progressivement envahir par les technologies de surveillance.
Cette invasion diffuse s’insinue dans notre quotidien : les réseaux sociaux ou les objets connectés en sont les exemples les plus flagrants. Facebook, réseau social le plus populaire, analyse les informations, liens et photos postées par ses membres pour adapter les publicités à destination des utilisateurs. Les « smartphones »  sont de fabuleux outils : nous recevons les promotions du magasin devant lequel nous passons, nous prenons une photo lors du dernier barbecue entre amis que nous postons sur internet avec la localisation de l’événement ou nous obtenons des plans en temps réel pour nous  balader…

#OpWCIT

Traduction en français :

Nous aimons Internet.
Nous espérons que vous aussi. Pensez à toutes ces choses magnifiques que cela nous donne : un vaste système de communication, une plateforme de communication libre, des centaines d’heures de videos de chats.
Toutes ces belles choses sont disponibles car Internet a été conçu de manière ouverte avec une multitude de voix capables de donner un avis sur la gouvernance du web.
Mais internet est en danger.
Une réunion va avoir lieu entre les gouvernements dans quelques semaines et il y serait décidé son avenir à travers un traité international. Cette rencontre est appelée World Conference on International Telecommunications (WCIT) et organisé par une agence gouvernementale controlée par les Nations-Unis : the International Telecommunication Union (ITU).
Si certaines propositions de l’ITU étaient approuvées, les décisions concernant Internet seraient prises de manière unilatérale par une agence gouvernementale centralisée traditionnelle à huis-clos.
Certaines propositions permettent de faciliter les coupures d’accès, menacent la vie privée, légitimisent le contrôle et le blocage de flux de données. D’autres cherchent à imposer de nouveaux frais pour accéder à certains contenus, et ralentir la vitesse des connexions Internet.
Si l’équilibre délicat d’Internet est renversé, cela pourra avoir de graves conséquences pour les affaires et les droits de l’homme.
Cela doit être stoppé !
Seuls les gouvernements auront le droit de vote au WCIT, nous avons donc besoin de personnes du monde entier pour demander à nos dirigeants de garder Internet ouvert.
Regardez la vidéo et agissez pour dire à vos gouvernements de s’opposer  à ce que les décisions clés concernant Internet soient livrées aux mains de l’ITU. Utilisons le rayonnement global d’Internet pour le sauver.
Signez la Déclaration pour un Internet libre : thttp://www.internetdeclaration.org/