Quelques conseils pour les IRC anons

It's TimeVous avez bien suivi les instructions pour rejoindre la légion, vous avez votre VPN et un client IRC bien configuré. C’est bien. Mais ça ne suffit pas. Il va falloir faire en sorte de ne pas vous trahir, car la meilleure façon de démasquer un anon, c’est d’attendre qu’il fasse une erreur, donc nous vous recommandons de  :

ne donnez pas une seule information privée sur vous : un lien vers un travail (graphique, vidéo ou autre) que vous avez fait sous son vrai nom ou avec un pseudo associé à votre vraie identité, par exemple ; ou n’importe quelle autre information de vous cerner et de remonter le fil de votre vraie identité.

ne proposez aucun lien associé à des données privées : comme un lien Facebook, google ou tout type de lien lié à un compte, à un réseau social ; tout lien lié à une identité sur le web qui est reliée à votre vraie identité est à proscrire.

ne vous connectez pas sur un compte personnel ou ne vous livrez pas à des activités liées à votre vie privée avec votre VPN.

ne racontez pas votre vie. Même en étant prudent, on délivre des informations cruciales sans s’en rendre compte.

ne proposez pas de photos de vous masqué. Le masque ne suffit pas à vous cacher. Le décor, la façon de s’habiller, la présence d’alliance ou non, l’attitude permet d’en savoir plus sur la personne.

ne tapez pas des commandes directement sur un chan. On pense ici au nickserv où l’on doit taper son mot de passe. Il suffit d’un espace en trop pour que la commande et donc le mot de passe s’affiche aux yeux de tous.

ne racontez pas à des personnes IRL que vous êtes anon. L’information sera suffisamment alléchante pour que la personne en question, quelle que soit la confiance qu’on lui porte, le répète à d’autres personnes en qui elle croit elle même avoir confiance. Et cette deuxième personne le répétera, et ainsi de suite, jusqu’à ce que cela tombe à l’oreille d’une personne malveillante ou avec laquelle vous ne vous entendez pas.

ne laissez pas votre ordinateur de salon allumé sur l’IRC ou des pads de travail continuellement, surtout quand il y a des invités.

ne gardez pas vos logs

ne donnez pas les informations que vous avez sur un anon (ou non-anon) à un autre anon (ou non-anon) qui vous le demande. Qu’il soit opérateur ou non, vous n’avez pas à balancer les autres. Ce qu’on vous dit en privé, ils vous l’on dit à vous pas à cet autre.

n’utilisez pas un pseudo que vous avez déjà utilisé sur internet ou qui pourrez être relié à vous.  Ne vous attachez pas à votre pseudo, vous pourrez être amené à en changer.

prenez conscience de la gravité du doxing : révéler l’identité d’un anon (ou d’un non anon) peut l’envoyer à une arrestation. Votre démonstration de puissance vous amène à devenir un traître qui envoie ses associés au casse-pipe. Protéger plutôt votre prochain en l’informant de ces lacunes en matière de sécurité en privé et non en public. S’il persiste à poser problème, le kick ban fait aussi l’affaire. Pareil pour l’attaque des individus hors champ anon : comme anonymous ne s’attaque pas aux médias, il ne doit pas s’attaquer aux individus innocents.

ne vous vantez pas de vos prouesses techniques auprès de tout le monde, ou pire sur un chan publique.

éviter de préciser sur quels ops vous travaillez ou ce que vous avez fait avant.

ne cliquez pas sur les liens postés sur les chans publics par des « inconnus ».

« Oui, mais je ne fais rien d’illégal  ! »

Certes, nombreux chans sont absolument innocents dans leurs productions. Cependant, l’IRC peut être très mal fréquenté et je ne parle pas de la DCRI et consœurs : je parle de petits malins se disant anons qui, à la moindre contrariété, vont tenter de fouiller votre vie privée et de l’étaler en public, bien évidemment associé avec votre pseudo anon. Les conséquences peuvent être désastreuses, comme la garde à vue, la révélation à vos proches, à votre travail… Sans parler de l’humiliation si jamais les « doxers » ont trouvé des photos peu valorisantes et des informations « croustillantes ». Donc, la protection de votre vie privée est essentielle, au-delà des bases techniques (l’utilisation d’un VPN, Tor ou autre) elle passe par votre comportement et ce que vous direz.

Bon courage !

Communiqué Anonymous Francophone Migration serveur IRC prooops #main.fr

« Souvenez-vous… LulzSec, Wikileaks et les actions menées par Anonymous pour le bien commun … Ces mouvements ont eu un impact fort sur le cours des évènements : dans un monde où l’information est prédominante et source de pouvoir (ou de privation de pouvoir), les documents révélés par les leaks renversent la donne, exposant à tous ce qui est illégitement caché à la population.

Aujourd’hui, un certain nombre d’anons francophones migre vers de nouveaux horizons, plus appropriés à la visée de son action. Mêmes combats, mêmes opérations seront présentes sur l’irc.prooops.eu.

Proops vise une plus grande ouverture, et propose un fonctionnement inédit :

– Une organisation des chans de type #main.xx, basée sur la langue et non sur le territoire des membres du collectif, car le monde est notre seule vraie nation.

– Des opérations en cours mutualisant les compétences dans l’optique d’une plus grande cohérence avec la raison d’être du collectif. Car c’est en la liberté d’expression et au respect des individus que nous croyons.

Nous sommes Anonymous,
Nous sommes Légion,
Nous ne pardonnons pas
Nous n’oublions pas
Comptez sur nous !

NB : Dans un souci de préservation de l’anonymat des utilisateurs, prooops propose un accès immédiat aux serveurs via l’adresse TOR oh6ev55uo4cmgh4w.onion/6697 SSL. »

Et voici différents tutos pour les rejoindre :

Changement d’adresse !

prooops -

Les anons franco’ déménagent  (et VoX aussi) !

Pour ceux qui connaissent déjà l’IRC et qui ont déjà pu rejoindre anonops, c’est simple voici la nouvelle adresse : irc.prooops.eu ; port : 6697

A noter que vous pouvez venir via Tor ; voici quelques explications issu de http://pastebin.com/uTxaC0dL :

Lire la suite

Nouvelle manifestation #OpBigBrother #IDP13 > 1er juin !

1363208237701

Pour ceux qui ne serait toujours pas au courant de ce qu’est OpBigBrother nous vous conseillons la lecture du numéro 3 de VoX : https://voxlemag.wordpress.com/2012/09/25/vox-3-sortie/

Et ce communiqué : https://voxlemag.wordpress.com/2013/01/09/anonymous-opbigbrother-23022013-idp13-journee-mondiale-pour-la-vie-privee/

ECRAN DE FUMEE

L’Hadopi, forte de son miraculeux chiffre d’Affaires 2012 de 150 €, s’est mise en tête de se diversifier !
Le P2P n’étant plus un secteur commercialement rentable, pourquoi ne pas se pencher sur le Direct Download ou le streaming ?
En effet, actuellement, le cadre d’Hadopi ne vise que le peer to peer et l’utilisateur final, le voyou, celui qui partage le dernier tube de Rihanna, oui, vous, le méchant criminel !
Sauf que pour cela, il faut vous envoyer un mail pour vous dire que vous êtes un grand délinquant, prouver que c’est bien vous qui avez téléchargé (oui ! une IP n’est pas suffisante pour débusquer l’auteur du larcin… bouh ! c’est pas bien de voler le pain de la bouche des pauvres ayants-droits…). Bref ! Tout cela est bien fastidieux quand on peut s’attaquer aux vilains hébergeurs qui sont forcément très riches puisqu’ils vivent de la publicité sur leur site…
La fermeture, notamment de MegaUpload et, plus proche de nous, Allostreaming ou encore Radioblog, a donné des ailes à l’Hadopi qui a commandé un rapport sur les « moyens de lutte contre le streaming et le téléchargement direct illicites ».
151 pages pour nous expliquer que les habitudes ont changé, les utilisateurs passant du P2P au streaming ou au direct download.
On nous explique qu’avant vous étiez un délinquant avec le P2P mais désormais, vous êtes une innoncente victime, abusée par toutes ces plateformes qui volent le patrimoine culturel détenu par les ayants-droits en incitant les utilisateurs à la contrefaçon à grande échelle en vous apatant par des services complémentaires tout aussi attractifs qu’alléchants.
Cependant, au lieu de s’attaquer au fond du problème pour apporter une solution globale sur la question du téléchargement, le rapport nous détaille que le dispositif judiciaire français actuel est suffisant mais globalement impuissant face à ce « problème » mondial : trop fastidieux pour les ayant-droits de repérer tout les contenus illicites, multiplicité des plateformes de diffusion, pléthore d’intermédiaires « inefficaces » dans le blocage…
Alors pourquoi ne pas lancer une procédure d’alerte visant à clouer au pilori les sites à vocation de « contrefaçon » et refusant de se plier aux demandes de retraits, présenter aux moteurs de recherche la procédure d’alerte de l’autorité publique (mais non judiciaire) pour leur demander le retrait volontaire de leur référencement des sites concernés (cf. Affaire Allostreaming où Google a déréférencé le site sans attendre la décision judiciaire) et pourquoi pas demander aux intermédiaires financiers (comme Paypal par exemple) de couper les vivres avec cette même procédure d’alerte ou encore bloquer les sites via les FAI (modalités évidement à débattre le cas échéant car ampiétant sur la liberté d’entreprendre des FAI et la liberté d’accès à l’information de leurs clients)…
Bon, en clair, tout va bien ? Notre système judiciaire est déjà armé depuis longtemps pour empêcher les criminels du streaming d’agir… Mais alors pourquoi tant de bruit autour d’un rapport qui est donc inutile si tout existe déjà ? Que s’est-il passé entre le 14 et le 15 février, date du rapport ? Précisons que ce rapport n’est qu’un axe de réflexion qui n’apporte pas plus de solutions qu’avant de le lire, si ce n’est certainement un trou supplémentaire dans le budget Hadopi que le contribuable sera ravi de combler après lecture.
Pourquoi certains « anonymous » se lancent-ils à corps et à cri dans un combat contre Hadopi ? Hadopi reste inefficace et facilement contournable…
Certains auraient-ils un intérêt particulier à ce que d’autres se lancent dans cette lutte inutile ? Pourquoi se lancer dans un spamming des députés alors qu’aucune loi ou nouvelle mesure n’est en projet ? Pourquoi ne pas s’attaquer à des problèmes de fonds tels que la neutralité du net, le respect de la vie privée, la liberté d’expression où un réel travail de fond d’éducation de la population est à réaliser ?
Malheureusement, ce type d’actions n’aura comme conséquence que la décrédibilisation du mouvement Anonymous, l’incompréhension des actions du mouvement par la population mais surtout risquera de servir d’écran de fumée pour laisser la place à de réelles menaces sur les libertés.
Un Poney Anonyme

Pony always Win

#Hackcash nouvelle opération #OpBigBrother

Sans titre-2#HackCash est une nouvelle action de soutien à #OpBigBrother pour lutter contre #indect et autres actions liberticides en utilisant le système monétaire pour viraliser le message :

Cette opération a pour but de réutiliser une méthode de diffusion qui a fait ses preuves par le passé lors de l’opération Bling, et qui consiste à inscrire des messages d’information sur les billets de banque.

Les messages inscrits viseront à informer les citoyens de l’existence de projets comme Indect et de manière générale, à faire prendre conscience de l’importance de défendre le droit à la Vie Privée et les Libertés individuelles en cette période d’expansion technologique.

Lire la suite